3 - Des paysages très fabriqués

La pinède, la vigne, les marais, l’ostréiculture, les politiques d’aménagement du territoire (bastides, XIIIème ; Bordeaux, XVIIIème ; stations balnéaires, XIXème ; MIACA, XXème ; Bordeaux 2030, XXIème),...

Tant en ce qui concerne les paysages urbains que les territoires cultivés, l’aménagement du territoire girondin a fait de longue date l’objet de politiques volontaristes, qui marquent aujourd’hui encore le département. Le massif forestier des Landes girondines ou les marais littoraux de l’estuaire ne doivent ainsi leur forme actuelle qu’à des interventions humaines conséquentes visant à permettre leur exploitation. Quant aux implantations urbaines, nombre d’entre elles ont été guidées par des projets cohérents, qu’il s’agisse des bastides du Moyen-Âge, des stations balnéaires du XIXème siècle ou encore des transformations en cours sur l’agglomération bordelaise (projets Bordeaux 2030). Dans ce contexte, le laisser-faire de l’urbanisation d’habitat et d’activités surconsommatrice d’espace, vécu depuis quelques décennies, s’oppose à cette valeur culturelle ’aménagiste’ de l’espace girondin.

Les rues orthonormées des bastides traduisent bien la planification précise qui a guidé leur développement - Créon
crédits : Api-Photo, Bordeaux vue du ciel
La station balnéaire de Lacanau-Océan en cours de développement
crédits : CG33
Les installations ostréicoles ont transformé certains paysages littoraux
crédits : Agence Folléa-Gautier
Le creusement des « crastes » a complété un réseau hydrographique naturel insuffisant afin d'assurer l'assainissement du plateau Landais et de permettre la plantation de la pinède ; mais en contre partie, ces aménagements ont fait régresser les vastes zones de landes humides et le cortège floristique et faunistique qu'elles accueillaient - la craste de l'Eyron, Saumos
crédits : Agence Folléa-Gautier
Terrassements, talus et murets ont permis de planter de pieds de vignes la quasi-totalité du coteau nord de la Dordogne - Saint-Emilion
crédits : Agence Folléa-Gautier
Un réseau complexe de canaux et contre-canaux permet l'évacuation des eaux du marais de Braud-et-Saint-Louis vers l'estuaire - Saint-Ciers-sur-Gironde
crédits : Agence Folléa-Gautier