1 - Des reliefs peu marqués,
organisés par l’axe Garonne-Gironde / cartographie

La morphologie est le premier critère de différenciation des paysages. Elle conditionne non seulement les sols et l’occupation des sols, mais aussi le regard que l’on porte dessus, en ouvrant les vues ou au contraire en les masquant. En outre, elle reste l’élément le plus stable à échelle de temps humaine.

L’apparition de la faille de Garonne, événement majeur de la constitution des paysages du département, a largement organisé ce territoire autour d’une diagonale nord-ouest / sud-est. Cette structure principale se lit encore très clairement aujourd’hui dans les reliefs girondins, qui déterminent deux vastes entités séparées par cet axe Garonne-Gironde. À l’est de cette ligne apparaissent des reliefs (calcaires) qui prolongent ceux du Massif Central, tandis qu’à l’Ouest s’étend sur le département une partie de l’immense nappe sableuse du triangle des Landes, quasi horizontale. Les roches girondines, peu résistantes, n’ont pas laissé de lignes de relief très marquées. Deux modelés de terrains marquent cependant fortement ces paysages : les coteaux et les dunes.

Cartographie des reliefs + -
PDF - 6.8 Mo
Carte des reliefs
(source : IGN BD Alti - BD Topo - BD Carthage)