F. L’Entre-Deux-Mers
Démarrer le diaporama | Pause

Entre les vallées de la Garonne et de la Dordogne s’élève l’Entre-Deux-Mers. Ce large relief calcaire est parcouru de nombreux cours d’eau, qui l’ont sculpté en vallons et collines bosselées, plus ou moins découpés. Si ses coteaux dominent nettement les vallées qui le suivent, au nord comme au sud, il est lui-même surplombé par une longue dorsale boisée, courant d’ouest en est et marquant la séparation entre les bassins versants des deux fleuves. Couvert principalement de boisements et de vignes, l’Entre-Deux-Mers trouve sa diversité dans les vallons qui le parcourent, souvent pâturés ou cultivés, qui lui offrent une grande richesse paysagère.

Entre Garonne et Dordogne, les collines de l’Entre-Deux-Mers composent des paysages variés, formés de boisements, vignes et cultures, plus ou moins habités par un bâti dispersé. Si la vallée du Dropt, au sud-est, se démarque nettement de ce contexte collinéen, et délimite aussi les collines de la Réole, prémices du Lot-et-Garonne, les autres unités définies ici présentent des variations plus fines liées à la topographie et à l’occupation des sols. L’Entre-Deux-Mers nord est nettement dominé par la vigne ; le plateau peu accidenté de l’Entre-Deux-Mers de Sauveterre accueille forêts et viticultures ; l’Entre-Deux-Mers de Créon, plus vallonné, est marqué par les boisements ; les collines sud de l’Entre-Deux-Mers, découpées de vallons, accueillent un vignoble de qualité ; enfin, la campagne résidentielle de l’Entre-Deux-Mers apparaît, marquée par la pression urbaine de l’agglomération bordelaise toute proche. L’Entre-Deux-Mers dessine finalement sept unités de paysages :

+ -
crédits : Agence Folléa-Gautier