Introduction

Cette première partie de l’Atlas dresse un aperçu général de la multiplicité des paysages Girondins, une sorte de portrait esquissé du divers. Elle permet d’identifier 10 grands ensembles paysagers et, à l’intérieur de ceux-ci, 48 unités de paysages différenciées. Ce nombre d’unités témoigne d’une grande diversité paysagère, supérieure à la moyenne des départements Français. Mais le kaléidoscope des paysages est dissymétrique : la moitié ouest est largement couverte par les étendues unitaires des pins maritimes, les variations paysagères se cristallisant plutôt sur ses franges estuariennes, littorales et garonnaises.