J6. Le Cap Ferret
SITUATION CARACTÉRISTIQUES ENJEUX

Le Cap Ferret forme une étroite presqu’île entre le Bassin d’Arcachon et le littoral atlantique, large de 1 à 5 kilomètres. Bien qu’actuellement soumis à l’érosion maritime vers sa pointe et sa bordure est, il s’est progressivement allongé au fil des siècles et des millénaires, jusqu’à atteindre aujourd’hui 20 kilomètres entre Lège-Cap-Ferret et la Pointe. Le bout du monde privilégié qu’il offre, à l’interface de l’océan et de la mer intérieure du bassin, en fait un lieu de villégiature particulièrement prisé, d’autant que les dispositions d’aménagement ont su préserver le couvert des pins qui dominent les villas, ainsi que l’activité ostréicole qui se mêle aux pratiques balnéaires et plaisancières. Il est desservi par la RD 106, saturée en été.

• Voir les communes concernées par cette unité de paysage

    LEGE-CAP-FERRET

Des atouts multiples

La Pointe du Cap Ferret bénéficie de nombreux atouts, hérités des dispositions naturelles et d’aménagement : elle offre à la fois la proximité de l’océan et celle du Bassin ; elle bénéficie du système dunaire, avec des reliefs capables d’ouvrir des vues dominantes vers le Bassin ; elle bénéficie d’une forêt domaniale protégée (forêt de Lège et Garonne) immédiatement accessible et parcourable à pied ou à vélo ; elle présente des ambiances urbaines de qualité grâce à l’imbrication étroite des villas sous les pins ; enfin elle offre l’originalité, sur son littoral Bassin, d’associer de façon étroite et imbriquée l’ostréiculture et les loisirs balnéaires : baignade ou plaisance. Cette cohabitation est un puissant facteur de qualité paysagère, en même temps qu’un système économique puisque la vente directe s’effectue facilement ; des restaurants permettent de profiter de la pêche et des productions marines in situ, dans un cadre à la fois simple et de grande qualité qu’augmentent les vues sur la mer et la dune du Pilat. Les villages ostréicoles, égrenés sur la côte, font rêver les vacanciers de robinsonnade, avec leurs maisons de poupées posées directement sur la plage au bord de l’eau : le Four, les Jacquets, Petit Picquey, Grand Picquey, Piraillan, le Canon, l’Herbe, Cap-Ferret, le Mimbeau. Leur valeur est largement reconnue, traduite par leur inscription à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Ouverture visuelle sur le bassin, grâce au relief dunaire
crédits : Agence Folléa-Gautier
Le village ostréicole du Canon
crédits : Agence Folléa-Gautier
Imbrication des activités ostréicoles et balnéaires : le charme du Cap Ferret côté Bassin (vers la Conche)
crédits : Agence Folléa-Gautier
Ostréiculteurs et baigneurs, village ostréicole de l'Herbe
crédits : Agence Folléa-Gautier
Le centre-ville de Bélisaire
crédits : Agence Folléa-Gautier
Piste cyclable dans la forêt, près du camping du Truc Vert
crédits : Agence Folléa-Gautier
Évolution de la pointe du Cap Ferret
crédits : Agence Folléa-Gautier
Haut de page
+ -

Enjeux de protection / préservation

L'ambiance arborée des quartiers d'habitation : fragile héritage à la merci des tempêtes, du vieillissement des arbres
crédits : Agence Folléa-Gautier

La structure végétale de l’urbanisme : préservation, gestion, renouvellement, face à sa fragilisation progressive (vieillissement, abattages de sécurité, chablis liés aux tempêtes,…).

Enjeux de valorisation / création

Le train, en service l'été
crédits : Agence Folléa-Gautier

La circulation : création de pôles d’intermodalités à l’entrée du Cap (stationnement véhicules/transport TCSP/vélo) - Confortement des circulations douces, notamment du maillage pour les vélos

Le centre de Grand Picquey
crédits : Agence Folléa-Gautier

Les centres : intensification urbaine, poursuite de la valorisation des espaces publics au bénéfice des piétons et vélos

les fragiles plages du Cap Ferret côté bassin, soumises à l'érosion
crédits : Agence Folléa-Gautier

Les plages côté bassin : valorisation paysagère

Le parking et l'accès à la pointe du Cap Ferret
crédits : Agence Folléa-Gautier
Le parking et l'accès à la pointe du Cap Ferret
crédits : Agence Folléa-Gautier

Les accès au littoral (notamment à la pointe) : valorisation au bénéfice des piétons et vélos, recul des stationnements, ombrages des stationnements et des cheminements, réduction des emprises minéralisées.

Le canal des Etangs vers Lège-Cap-Ferret
crédits : Agence Folléa-Gautier

Les bords du canal des Etangs : valorisation paysagère et environnementale, confortement de la ripisylve ripisylve formation végétale du bord des cours d’eau et gestion ; accueil de piste cyclable en plus du GR.

Réservoirs du Piraillan, site du Conservatoire du Littoral
crédits : Agence Folléa-Gautier

Les sites naturels : poursuite de leur mise en valeur par la gestion de l’ouverture au public

Enjeux de réhabilitation / requalification

Les dispositifs de lutte contre l’érosion : maîtrise qualitative

Haut de page
+ -
+ -
PDF - 6.8 Mo
Carte de situation et bloc diagramme de l’unité J6_6.8 Mo