4 - L’eau fondatrice de la biodiversité
Démarrer le diaporama | Pause

L’eau fondatrice de la biodiversité et de la très grande majorité des milieux remarquables (ZH) – Connexions et corridors écologiques (trames vertes et bleues)

Pays de l’eau, l’Aquitaine et plus encore la Gironde, territoire atlantique, renferment une diversité impressionnante de milieux humides et aquatiques : plus de 80% des milieux girondins remarquables sur le plan patrimonial sont des milieux humides.

Le système fluvio-estuarien de la Gironde est le plus vaste estuaire macrotidal européen, avec une superficie de 625 km2. Il constitue également une des richesses écologiques exceptionnelles : avec plus de 75 espèces de poissons recensées (ECOBAG, 2006), cet estuaire est le seul hydro système accueillant tout le cortège des poissons migrateurs (amphihalins) européens.

L’eau a façonné des habitats aquatiques et humides aussi différents que :

  • L’eau libre et courante des cours d’eau (l’Eyre, le Ciron, la Dronne…) et l’impressionnant chevelu hydrographique qui parcourent le territoire girondin, accompagné de ripisylves d’aulnes, de frênes et de saules ;
  • L’eau dormante des grands étangs arrière-littoraux du Médoc, qui constituent une continuité écologique sur près d’une centaine de kilomètres et met en relation l’estuaire et le bassin d’Arcachon ;
  • L’eau sous-jacente et affleurant dans les landes humides de Gascogne, par endroit émergente dans les lagunes, suintante dans les micro-tourbières de la Double Girondine, autant de milieux relictuels dans lesquels se retrouve un cortège d’espèces végétales et animales rares, et bien spécifiques ;