3 - Les paysages de coteaux
Démarrer le diaporama | Pause

Les reliefs stratégiques du département pour les paysages (ceux pour lesquels existent des enjeux d’évolution à maîtriser importants), se cristallisent le long de l’axe Garonne-Gironde, sous forme d’un long ruban de coteaux calcaires courant sur la rive est. Ils ouvrent des vues en balcon sur les fleuves et, au-delà, sur les immensités sableuses des Landes. Inversement, ils s’offrent à voir aisément depuis la rive opposée du fait des dégagements importants qu’autorise la surface horizontale des eaux du fleuve. À ces coteaux de l’axe s’ajoutent ceux de la rive droite de la Dordogne, de Bourg à Fronsac et de Saint-Emilion à Castillon-la-Bataille, et ceux de sa rive gauche qui matérialisent la bordure Nord de l’Entre-Deux-Mers. Tous ces coteaux se déclinent dans leur aspect tout au long de leur déroulement et contribuent à différencier les entités de paysages du département qui y sont liées. À Fronsac, le retournement du coteau de Dordogne sur l’intérieur le long de l’Isle délimite une butte, le Tertre de Fronsac, un des rares points singuliers du relief girondin qui, comme les lignes des coteaux, ouvre des vues immenses tout en s’offrant en repère visuel depuis tous les environs.