Les transitions paysagères

Si les unités de paysages constituent des ensembles cohérents aux caractères marqués, qui les distinguent les unes des autres, leurs limites ne sont pas toujours clairement lisibles sur le terrain. Les transitions entre deux unités peuvent s’avérer très nettes - lorsque des reliefs importants ou des changements rapides de l’occupation des sols dessinent une frontière clairement perceptible - ou bien progressives - lorsque les paysages voisins se rencontrent et se mêlent en une transition plus douce. C’est pourquoi la carte des unités de paysages ne doit pas être lue de la même façon qu’un découpage administratif : toutes les frontières ainsi tracées n’ont pas la même valeur, ni la même traduction sur place.

A la périphérie du département, la transition vers les paysages voisins se fait en douceur. Outre le plateau des Landes, qui se prolonge très loin au sud, la majeure partie des unités en bordure présente également des transitions douces vers les pays voisins, sans ruptures nettes : continuités boisées au nord vers la Charente maritime et la Dordogne, transformations graduelles à l’est vers le Lot-et-Garonne.

A l’intérieur du territoire girondin, les limites entre les nombreuses unités de paysage sont également plutôt progressives, mais offrent en général des transitions relativement rapides. Souvent, le passage d’un espace ouvert à un espace boisé caractérise la transition entre deux paysages : liés aux variations du sol, ces changements ne s’opèrent pas brutalement mais composent des entre-deux où s’imbriquent des paysages différents.

Les limites nettes sont principalement formées par les basculement topographiques des coteaux, qui dessinent avec précision le territoire des vallées. Garonne, Dordogne, Isle, Dropt ou Dronne : chacun de ces cours d’eau voit son lit majeur bordé par des versants dont le dessin marque clairement le paysage, constituant des unités de paysage clairement délimitées.

Carte des transitions paysagères en Gironde + -
PDF - 5.8 Mo
Carte des transitions paysagères du département_5.8 Mo