3 - Un littoral à l’attractivité récente

Le Bassin d’Arcachon constitue le deuxième pôle de population du département, avec plus de 100 000 habitants, concentration d’autant plus surprenante qu’elle est entourée par les forêts peu habitées des Landes girondines. On a vu que le développement urbain du Bassin est le résultat d’un processus récent, initié au XIXème siècle. Depuis, l’engouement pour ce territoire s’est amplement confirmé et a entraîné une urbanisation très importante sur tout son pourtour. Aujourd’hui, les coupures d’urbanisation, espaces non bâtis entre les bourgs, deviennent très précieuses pour les milieux et paysages du Bassin et constituent des "respirations" importantes à l’échelle de l’agglomération du Bassin d’Arcachon.

Le front de mer est un élément typique de l'urbanisme balnéaire - Andernos-les-Bains
crédits : Agence Folléa-Gautier
Une étroite, mais nette, coupure d'urbanisation est maintenue entre Andernos et Arès grâce à la forêt
crédits : Agence Folléa-Gautier
Le front de mer de Soulac-sur-Mer, symbole du renouveau touristique de la ville dans la deuxième moitié du XIXème siècle
crédits : Agence Folléa-Gautier
Habitat balnéaire pavillonnaire - Soulac-sur-Mer
crédits : Agence Folléa-Gautier

La structure urbaine des villes du littoral atlantique est très particulière et liée à la morphologie des dunes et lacs, qui a évolué à travers les âges. En retrait de l’étang, à l’est, se trouve le village ancien : au XVIIIème siècle, le niveau d’eau était plus élevé, et ces implantations correspondaient alors au rivage du lac. C’est le creusement du Canal des Etangs qui, en drainant ceux-ci vers l’océan par le Bassin d’Arcachon, a fait descendre le niveau de l’eau de deux mètres. La côte actuelle de ces vastes plans d’eau, à son tour, a accueilli des hameaux, stations lacustres détachées du cœur de village. Enfin, à la limite ouest des dunes boisées, le troisième pôle, littoral cette fois-ci, s’est installé sous les pins, s’avançant parfois jusqu’à un front de mer au-delà des dunes. Cette configuration assure une bonne intégration dans ces paysages très spécifiques, mais une attention particulière doit être portée à la préservation des coupures urbaines entre ces différentes stations, garantes de la lisibilité des paysages autant que des villes.

A l'approche des dunes, entrée est de la ville littorale - Lacanau
crédits : Agence Folléa-Gautier
Habitat pavillonnaire et pinède se mêlent, au long de routes sinuant entre les dunes - Lacanau
crédits : Agence Folléa-Gautier
Ici, le front de mer s'avance jusqu'au sommet des dunes littorales, presque sur la plage - Lacanau
crédits : Agence Folléa-Gautier
L'esplanade touristique de Maubuisson, la ville lacustre - Carcans
crédits : Agence Folléa-Gautier